Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

D’où vient l’Aloe Vera ?


a aloe pflanze


On trouve des références à l’Aloe Vera dans l’histoire jusqu’à il y a 5 000 ans, où on voit des représentations sur les tombes des pharaons. Apparemment, il s’agissait d’un remède aux herbes utilisé pour embaumer les momies, à la fois comme formidable agent de conservation et comme agent de prévention contre la tuberculose et d’autres complications respiratoires liées à ce type de travail. L’utilisation pharmacologique la plus ancienne remonte à l’époque sumérienne, aux environs de 1750 av. J.-C., où il était considéré comme un excellent traitement contre les irritations de l’estomac  et la nausée. Oui, en réponse à la question inévitable, c’était le favori du roi hébreu Salomon, ainsi que d’Alexandre le Grand. Il semblerait que les médecins du grand conquérant l’employaient partout où il poussait localement. Ils l’utilisaient principalement pour soigner les blessures au combat et comme stabilisateur systémique.

Dans le traité De Materia Medica (sur la matière médicale), du médecin grec Dioscoride, ainsi que dans l’ouvrage du romain Pline l’Ancien environ trois siècles plus tard, l’Aloe Vera est mentionné comme un traitement de choix contre de nombreuses pathologies. Selon toutes indications, c’est dans les nations de la méditerranée et leurs environs qu’on note l’utilisation la plus ancienne et la plus intelligente de cette plante. Comme ce climat est parfaitement propice à la culture d’aloès, il n’est pas surprenant que les premières références soient associées à cette région.

Plus tard, au XIIIe siècle, l’explorateur Marco Polo aurait apporté des plantes d’aloès en Chine, pour découvrir qu’il y poussait déjà. On pense que la plante était également présente sur certaines îles des Caraïbes. En fait, les deux meilleurs exemples de présence d’Aloe Vera se trouve en Chine (Aloe Chinesis) et dans les grandes plantes de l’île de la Barbade dans les Caraïbes (Aloe Barbadensis). On le connaît également sous le nom de Cap Aloe (de la région du Cap Horn en Afrique), ainsi que sous quelques autres noms, en nombre très limité.

Bien que l’origine de sa popularité soit probablement dans les nations méditerranéennes d’Afrique, d’Asie Mineure et du Sud de l’Europe, l’Aloe Vera se trouve actuellement en abondance dans des régions comme les îles des Caraïbes, l’Amérique du Sud, les Antilles hollandaises, Hawaii, Fidji, de nombreuses nations d’Asie, ainsi que les États-unis continentaux. On trouve des plantations d’aloès dans différents États du sud-ouest  des États-Unis, au Mexique, en Amérique centrale, à la Barbade, en Malaisie, en Indonésie, en Israêl et dans bien d’autres pays.

Que l’Aloe Vera ait été originellement présent sur le sol de ces nations ou pas, la plante doit une grande partie de son expansion aux voyages d’explorateurs comme Marco Polo, ainsi  qu’au travail des Jésuites, qui accompagnaient les conquistadores dans les nations du Nouveau Monde. Dans le cas des Jésuites,  ils joignaient l’instruction à la conquête indigène, à qui ils enseignaient  notamment les bienfaits de l’usage de cette plante dans des sacs et les plantaient dans les zones où elles pouvaient pousser).

Cette coutume d’amener les bienfaits de l’Aloe Vera d’une culture à une autre pour l’anoblir s’est poursuivie même jusqu’au siècle présent. En fait, dans le contexte sous-jacent du commerce contemporain, nous faisons de même à l’aube du nouveau millénaire par notre collaboration avec d’autres pays pour la culture, le développement et le perfectionnement de cette plante.

 

Source : Aloe Vera Le nouveau Millénaire

 

Si vous avez aimé cet article, inscrivez-vous à la lettre d’info, ici , pour recevoir d’autres articles sur ce sujet.

Tag(s) : #L'Aloe Vera

Partager cet article

Repost 0